mardi 24 février 2015

Chouky Chou

C1

Il y a une semaine avec mon frère et moi avons été réveillés en catastrophe, notre petit rootmoot comme je l'aimais l'appeller, nous a quitter tragiquement, la veille de ses 5 mois
J'avais oublier le mal que ça faisait de perdre une boule de poil, Chouky je l'ai vue naître lui et son frère dés leur première seconde de "vie". Leur mère me réveillait la nuit voulant les changer de place pour les mettre en hauteur dans le lit de mon frère, elle les mettait sur l'oreiller et miauler et me donnait des coups de tête pour que je fasse le boulot à sa place. 
On a littéralement craquer et après avoir (pas vraiment) insister auprès du padre, c'était décidée que l'on garder l'un des deux.
Chouky était un amour de chat et maintenant qu'il est partis beaucoup de choses me manques, sa manière de nous regarder plein d'amour avec ses grands yeux bleus, même ses griffures sur mes jambes me manques (il avait la fâcheuse tendance de m'escalader quand j'avais le paquet de croquette en main), le radiateur derrière le canapé est tellement vide celui de ma chambre également j'aimais tellement le regarder dormir en travaillant, les escaliers son vide de sa gracieuse façon de les descendre et des paires de chaussettes qu'il ramener d'en haut, nos cous sont vident de ses câlins, le matin je suis triste de retrouver ma paire de plugs sur mon bureau et de na pas avoir à chercher après qu'il est joué avec toute la nuit, les réveilles ronrons moteur blottis contre moi me manque déjà terriblement tout comme à Kaly qui miaule pour l'appeler et qui cherche sans cesse des caresses pour être réconforter, ils étaient inséparables.

Mainteant Chouky est au paradis des chatons roux et à paillettes 
C2

C3

2 commentaires:

  1. Ces petites boules de poils ... Je ne peux que comprendre ce manque, j'ai moi même du mal à imaginer ce que serais mon quotidien sans mon chat. :-(

    RépondreSupprimer
  2. J'avais la chance d'avoir deux autres chats et puis concours de circonstances on a dû récupérer son frère de quoi beaucoup me consoler de leurs câlins. Les premiers jours on été difficile, j'avais oublier ce que ça faisait de perdre une boule de poils. Son frère est beaucoup plus trouillard et reste que dans le jardin, de quoi beaucoup me rassuré !

    RépondreSupprimer