mercredi 30 octobre 2013

La grande aventure


CACollage1

Octobre 2012... "Il y a quelques années (environ 6ans) je bassinai mon entourage avec mes histoires de partir habiter en Australie. C'est limite si je ne leur ai pas fait un bourrage de crâne tant je ne parler que de ça. Cette idée de partir au loin, une année faire le tour du pays Austral en van, à ramassée des pommes pour ce faire un peu de sous, m'est rester longtemps et l'ai toujours dans un coin de ma tête mais quand la personne avec laquelle vous aviez ce projet même plus, un rêve, prend une autre route, c'est tout de suite plus difficile d'y croire dur comme fer. Les années ont passé jusqu'à ce septembre dernier où je devais quitter le cocon familial pour aller m'installer à Bruxelles (c'est la maman qui a été soulagée je ne parte pas à l'autre bout du monde...) chose qui ne sait malheureusement pas faite, merci confiance en soit de merde, mais passons. Ces dernières semaines il y a une discussion comme ça où quelques mots, pris un peu trop au sérieux et font le projet d'une belle et merveilleuse aventure si elle arrive jusqu'à la concrétisation. Prenez un gars qui en rêve depuis des années, une fille qui veut un peu changer de vie et une vadrouilleueuse, cela fait 3 amis qui pense de plus en plus sérieusement à quitter le continent. Au début c'était une phrase dans le vent et la question de savoir si ce projet pouvait devenir sérieux, me trotter dans la tête. Et depuis, juste à la pensée que ma première collocation ce face avec Eux deux à 5000 km d'ici, d'avoir un frigo rempli de l'légume et de fromage pour que le ptit loup, que la grande nous fasse des gaufres au sirop d'érable, qu'on s'émerveille devant des ratons laveurs, qu'on boive des bières avec des caribous dessus, qu'on fasse Halloween pour de vrai! qu'on fasse un saut à New-York au moment de Noël, les matchs de Hockey sur glace, connaître le grand froid et encore des milliers de chose toute ces petites chose font faire à mon coeur du trampoline. 
J'essaie de ne pas m'emballer, pour ne pas revivre la déception que j'ai eu pour l'Australie, mais depuis j'ai grandis et les autres avec, on est plus conscient des choses, puis je sens vraiment que ce projet nous tiens tout les trois à coeur, pour certain ce sera plus difficile de quitter certaines personne, leurs habitudes, que d'autre mais je suis quasiment intiment convainque que le prochain noël seras le dernier sur ce continent... avant de s'envoler pour le Canada ♡...Affaire à suivre... "

CaCollage3

Octobre 2013...En ce moment c'est un peu le rush dans ma tête, la date des partiels approche et ma mémoire de poisson rouge ayant peu servie depuis plus d'un, va être servie vu les pavé de notes que l'on a apprendre. Pourtant malgré cette montagne de boulot (merci la fac), je ne pense qu'à une seule chose. Ce grand départ pour le grand nord, traversé l'atlantique en laissant tout derrière moi. La famille et les copains vont horriblement me manquer, je me vois déjà le pieds en terre Canadienne vouloir les appelé pour qu'ils ma rejoigne immédiatement perdue dans cet grand inconnu. Certains diront que c'est égoïste de partir seule, même si ce projet n'a du tout était construit comme cela et il peut encore changer (aux loulous concernés ). Mais cela fait tellement longtemps que j’attends ça, cette grande aventure. Il y a un moment dans notre vie où il faut faire quelque choses pour nous même, moi c'est ça. Partir loin, pour me trouvais, me montrer que je suis capable de tellement de choses qu'ici je n'envisage pas. Repoussé certaines limites, surtout une, me montrés que je peux aller vers les autres et que je suis bel et bien débrouillarde. Biensûr, je n'enlève pas la possibilité de ma vautré lamentablement de craquer au bout de deux semaines en priant pour qu'on vienne me chercher sur le champ pour rentrer à la maison, mais j'en ai besoin, un réel besoin que de partir... ça va être long un an (voir deux vue la rumeur des changements ...). Si vous saviez ce que mon coeur fait quand je lis des récits, des expériences, regarde des photos, écoute la radio Canadienne. Je me dit que tout ça ce n'est pas anodin, que ça ma fasse autant rêver. Depuis maintenant 1 an, j'ai cette envie, ce besoin qui s'intensifie de jour en jour... Dans quelques jours, le stress sera à son apogée, ça va courir dans tout les sens. "Premier arriver, premier servis...". Je me vois déjà quitter l'amphi sous le coup de quelques mots et là, commenceras le marathon pour quelques heures, qui laisseras alors place à l'impatience et peut être un peu d'angoisse. De nature très patiente, je sais d'ores et déjà que là ce ne seras pas le cas, il faudra attendre de longues semaines, recommencer et encore attendre... ça va être long et je croise les doigts pour je reçoivent enfin le fameux sésame qui me permettras de rejoindre ce bout de chemin enneiger...On y croit !

CACollage2


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire