dimanche 2 juin 2013

-M-

01 Juin 2013 // Zénith // Lille

-M- c'est un peu l'artiste fétiche de la famille, tout les albums, les DVDs, même celui pour apprendre la guitare y sont passé, des soirée à regarder les live en ce disant "un jour on y seras".  Quand le nouvel album et sortis et les billets en mains j'ai vraiment regretté de ne pas y être aller avant, c'est acolytes de Bumcello y était aussi pour beaucoup  pour l'ambiance de fête de ses concerts. Mais je dois avouer que les petits "nouveaux" Brad Thomas Ackley qui joue du piano sur un Ipad et lawrence clais font aussi leur effet.
Arriver en pleine après midi, soleil et petit vent. Tout ce passais bien jusqu’à ce que l’on ce rend compte qu’une file ouvriras 5 minutes avant la notre et que plusieurs files ce font au fur et à mesure à côté de nous. La question à quoi ça sert d’arriver des heures à l’avance si c’est pour que ceux qui arrive 20 minutes à l’avance nous passe devant le nez. Énervé, je n’étais pas la seule pour dire que ce n’était pas normal, ce n’est pas la première fois que le Zénith nous fait un coup pareil, à John Butler Trio nous étions là depuis au moins midi et à l’ouverture des portes c’est notre file qui a été ouverte en dernière de quoi mettre en rogne. Je suis une gentille fille mais dés que quelque chose me chiffonne pendant un concert c’est vrai que je m’emporte vite et radote pour libérer un peu cette colère. DONC si un monsieur ou une madame du Zénith de Lille voit ce message de protestation, qui prend note de ce mécontentement vivement partager avec d’autre spectateurs! Bref aprés cette bréve parenthése, revenons au concert, une fois en place aprés avoir franchit les portes, encore 1heure d’attente avant que la première partie ne commence. Après quelques essaie pas très concluant, c’est partis pour la hola, les gradin qui gronde sous «We will we will rock you Ouh rock you ouh », la danse de la sardine (ahhh on voit bien là, ceux qui regarde TPMP), des tonerres d’applaudissement, voilà une voix connu de notre oreille, celle de -M- cacher derrière un grand rideau sur le quel Clows sans frontiéres est projetés. Je pense que c’est la première fois que j’entend l’artiste de la soirée annoncé sa premiére partie, tout comme john butler trio fait toujours un duo avec la sienne.


Une jolie brunette à robe à paillette accompagnée de 3 ptit gars au noeud papillon dorée et chapeau haut de forme font leur entrée. Une fois rentrer à la maison, j'ai soulevés le doute qui me trotter depuis le début du concert, la douce Nach, n'est qu'autre que Anna Chedid, la petite soeur de -M-. Nach à une magnifique voix faisant pensée à Pauline Croze et une manière toute mignonne et une aisance à bouger sur scène. 




Un zénith plein à craquer, les mains rouges er chaudes à force d'acclamer l'artiste du soir. Petite pause dans notre attente, sur le grand rideau devant nous, la voix de -M- posé sur une petite vidéo pour la bonne cause "Clows Sans frontières"Après ces petits mots, l'impatience monte de plus en plus et enfin les lumières s'éteigne, un autre grand rideau noir des images projetés dessus et -M- derrière, c'était beaux, concert qui commence tout en douceur. Et puis "Onde sensuelle" commence et là, la vraie fête commence. Matthieu qui invite les enfants à monter sur scène pour "la nostalgie du cool", je me suis directement tourner vers la petite sœur pousser aussi part les autres spectateurs, qui nous entoure, la voilà qui ce perd dans la foule, les yeux river sur la scène, la chanson qui commence et la revoilà, le vigile pensait qu'elle était trop vieille. Et la petite fillette de 4ans qui auras eu un solo de guitare rien que pour elle. Le concert continue, les lumières diminue en contre jour -M- de dos,  quelle belle supercherie, l'effet de surprise était total, on a rien compris, pendant quelque instant on a cru avoir deux Chedid sans la salle, des notes de piano, des têtes qui ce tourne a gauche de la fausse, nous avons vue la lumière, celle d'un spot qui ce ballade tout doucement dans la foule. Sur sa papa mobile comme il l'appelle, les chansons s'enchaîne' "la bonne étoile" juste les lumières des portables qui faisait le rôles des étoiles, plus 7000 milles portables allumés dans le noir total, c'est beaux ! "La Seine", " qui de nous deux", "la vie tue " le temps de quelques mots, il descend de sa mini scène pour filer rejoindre la grande, qui au passage petit tapage de main ( ouhhh je ne me laverais plus la la main de toute la vie!), "macho macho machiste tour macho macho j'adooooooore" ,un trapéziste,  -M- qui ce jette avec sa guitare dans la foule, un moment qui donne des frissons avec "Oualé-M- dans la pénombre, nous sommes de plus en plus serrée normal la scène avance, le trio sur une autre petite scène "faites moi souffrir" et autres, on penser que c'était finis et NON. Il reviennent "mama sam" et la petite danse des mains qui vont avec, on voyait ceux qui avait le dvd à la maison. Et celle qui du dernier album, j'ai directement dit "celle-ci, c'est sûr qu'il va la faire" et ça n'a pas manquer bonne autre  surprise une caméra est prête à filmer pour le prochain clip de "Baïa" De petites instructions et c'est partie on scène prend pour des rockeur pendant 5 minutes.  Et pour clauturer cette magnifique soirée la danse du Mojo, la scène qui ce lève. Biensûr j'ai oublier, beaucoup de choses, des chansons mais dire tout en détails ne serais pas non plus utiles.
-M- c'est Monstrueux Merveilleux Magique Magistral Machistador Memorable.
J'aime la façon qu'il a de communiquer avec le public, de le remercier et d'avoir conscience que l'on y est pour grand chose. Malgré tout ce qu'on peut dire sur le Nord on est fière de l'être et quand les artistes disent que, Nous, Lillois on a petit truc que les autres non pas ça fait chaud au coeur. Depuis tant d'année que j'attendais CE concert j'ai juste une hâte c'est d'y retourner et vite ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire