lundi 22 avril 2013

Une soirée au son canadien // Patrick Watson

Une soirée au son Canadien
25 Octobre 2012 // Grand Mix // Tourcoing 

130122_z9082_half_moon_run_sn635

C'est avec une grande impatience que j'attendais ce concert, d'abord parce depuis le Cabaret Vert en Aout dernier il y eu comme un vide de concert et parce que PATRICK WASTON même si son nom autour de moi n'évoque pas grand chose. Je me suis longtemps privée d'aller à des concerts parce que personne n'était là pour m'accompagner mais j'ai pris sur moi et maintenant que ce soit seul ou accompagner plus rien ne m'arrête quand t-il s'agit d'aller voir un artiste que j'apprécie en live. Au matin de ce 25 Octobre 2012 j'ai eu l'immense et agréable surprise de voir que Half Moon Run faisait la première partie, un groupe pour lequel j'avais craqué  quelques mois avant grâce au morceau "Full Circle" mais pas assez tôt à mon goût puisque  je les ai louper à la péniche (ma salle de concert Lilloise fétiche) en mai dernier. Je me suis donc retrouver au Grand Mix, salle de concert où je n'avais pas mis les pieds depuis 2007, coller à la scène : piano, emplis, batterie entassé dans un joli bordel. 
L'entrée des 3 loulous et un qui se caché derrière et c'est partie, des percus comme j'aime, la voix planante et le petit déhanché de Devon Portielje, un batteur qui joue du clavier en même temps. Le groupe ne m'a que plus conquis, ce fut trop court vraiment trop court.



2012 32

Voilà le temps de changer les instruments et ce que j'aime par dessous tout dans les concerts où le nom de l'artiste n'évoque pas grand chose c'est qu'il n'y pas de groopie minette qui gueule dans tout les sens et ça! ça fait vraiment du bien! Et voilà Patrick et le reste de la bande qui viennent faire les derniers réglages avec un verre à la main. Les sourires de Patrick. Les lumières ce tamise, un noir complet juste de petites lucioles au bout des doigts et c'est partie pour un moment tout doux, drôle et émouvant. Les ambiances, le calme pendant quelques notes de piano, sa tête de mômes et sa voix toute douce. Un pied de micro qui effleure ma main et les voilà tout les 5 juste en face de moi, le genre de moment où l'on ce sent privilégié... L'anniversaire de Mishka, les anecdotes avec son accent québécois dont il a peur qu'on ne le comprenne pas, les petites blagues, commencer à chanter comme un vieux cowboy, entendre dans l'obcusrité une bosse à dent électrique et voir Simon jouer de la guitare avec, " on devient fou encore plus fouuux !", " Je laisserai des mots" et le coeur qui fait des loopings, les dernières note de piano un signe de la main, les lumières qui se rallume, un silence dans la salle Bon Iver en fond sonore, on peu ce le dire ce fut une soirée plus que parfaite 
  Avoir la surprise de voir que des bouts de concerts était filmé

(43' s ma tête de fille émerveillée :) )
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire