lundi 28 janvier 2013

Europavox 2013

27 Janvier 2013 // Grand Mix // Tourcoing 

Hier en fin d'aprés-midi c'était un peu la rentrée musical pour tout le monde. Premier concert de l'année pour le Grand Mix et pour moi même. Soirée d'ouverture 2013 avec un petit topo des groupes à venir. Joie pour les découvertes mais malheur pour le porte feuille. Moi qui n'avait pas remis les pieds depuis quelques années dans cette salle de concert avant Novembre dernier pour PatrickWatson, je vais rattraper le temps perdue.Bref revenons à cette soirée qui était aussi inscrite dans le cadre de la Tournée Europavox ( festival Clermontois), 11 dates à sillonner la France pour mettre en avant la musique de la scène Européenne.




Le groupe Belge, Great Mountain Fire a ouvert le bal, barbe, moustache et chemise à palmier. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre tout comme Funéral Suits, je n'avais fait qu'écouter un peu vaguement pour ne pas y aller non plus incognito. Le groupe donne la pêche, avec son claviériste/percussionniste à l'allure d'un sébastien Tellier sans lunettes, alors lui pour mettre la patate il a met ça façon de danser et d'être à fond dans son trip, ça redonne le sourire.  
Les Estonien d'Ewert and the two dragons qui avaient fermer mon année "concert 2012" dans un concert intimiste et chaleureux dans la belle péniche de Lille ouvris cette année 2013 avec cette fois ci une tout autre dimension de part la salle mais aussi par l'accompagnement des cuivres, qui rajoutée de la force à la premiére fois où je les avais vue. Mon point faible est que lorsque j'apprécie un groupe en concert, bah quand il repasse, c'est quasi tête baissé que j'y retourne et puis il faut dire que de revoir le minois à tête blonde de Erki Pärnoja ne ma laisser pas indifférente.  


Funeral Suits c'est une bouteille de whisky, bière sur scène, debout sur les emplis et l'air complètement jetée, que le groupe Anglais à clôturé cette soirée. son saturée et des moment calme comme je les aimes avec des jeux ce voix et qui font du bien au oreilles. A part le batteur ils changeaient sans cesse de place: basse, guitare, sampler. Le chanteur qui va dans le public et "donne" sa guitare. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire